Probiotiques, comment choisir ?

Lors de notre précédent article, nous  avons montré l’intérêt des probiotiques 1.
Une flore intestinale (ou microbiote) équilibrée sera le meilleur moyen d’éloigner bons nombres de pathologies. Cependant tous les probiotiques ne se valent pas, les meilleurs ont un coût.
Leur qualité dépend  du sérieux d’une fabrication complexe ; l’enjeu est de taille : maintenir les bactéries en vie jusqu’à l’intestin et le côlon !  un probiotique mal fabriqué aura une durée de vie limitée et une efficacité quasi nulle.

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants : bactéries ou levures  déjà présents et extrêmement nombreux dans l’intestin et le côlon. On les trouve naturellement dans la choucroute, le kéfir, les cornichons.

Ces micro-organismes constituent la flore intestinale, la flore vaginale et buccale.

probiotiques savoir choisir

Les probiotiques de qualité demandent certaines connaissances et exigences. Certaines informations seront inscrites sur la boite, d’autres peut-être pas. Elles seront à demander au vendeur ou au laboratoire.

Ce qu’il faut savoir.

  1. La concentration en bactéries est  un facteur important, il faut s’assurer au moment de l’achat que la dose journalière pourra être  au moins  10 milliards (10 puissance 10)  de probiotiques. Ce qui est un minimum pour avoir des effets, le mieux étant 25 milliards. A moins de 10 milliards de probiotiques il s’agit d’un sous dosage avec un effet limité.
  1. L’utilisation d’une forme galénique adaptée est primordiale.  Il faut s’assurer que les souches  passeront bien les barrières de l’acidité gastrique, des sels biliaires (dont la fonction est d’inactiver les bactéries ingérées) afin qu’elles puissent coloniser l’intestin et y adhérer. Ainsi, une gélule gastro-résistantes permettra aux probiotiques d’arriver nombreux mais non entièrement dans l’intestin et le côlon.
    Les souches doivent arriver à s’implanter dans l’intestin et côlon.
  2. Il existe de 2 souches bénéfiques et incontournables de probiotiquesles  Lactobacillus et Bifidobacterium, généralement ces 2 souches figurent sur les boîtes de probiotiques.

probiotique gélule

La fabrication des probiotiques demande certaines exigences de qualité :

  • Les souches doivent être non pathogènes
  • Les  souches probiotiques se doivent d’être d’origine humaine (isolées de l’appareil intestinal d’un homme sain) ou issues d’aliments fermentés traditionnels.
  • Etre immunostimulante.
  • Capable de produire de substances antimicrobiennes.
  • Il faudra veiller à la stabilité des souches et à leur conservation.
    Après la production de probiotiques sous forme lyophilisée, les bactéries doivent être maintenues vivantes le plus longtemps possible car de façon inéluctable elles finiront par mourir et devenir inactive. Par conséquent, les prébiotiques doivent avoir une bonne stabilisation.
    C’est pourquoi la conservation de votre produit doit attirer toute votre attention, l’emballage a son importance.
    La conservation des probiotiques se fait au frais  et sans présence d’oxygène.

Les probiotiques sont toujours à consommer le matin à jeun avec un grand verre d’eau tiède.

 

1 Notre article sur les bienfaits des probiotiques

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le faire savoir en cliquant sur les étoiles jaunes ci-dessous, vous pouvez également le partager en cliquant sur les réseaux sociaux proposés. 

Probiotiques, comment choisir ?
Noter cette page 5 (100%) 4 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *