sucre et cancer massage amma assis entreprise amatonic

Comment le sucre alimente le cancer ?

Le but de cet article n’est pas de minimiser le rôle du tabac, de l’alcool et autres facteurs dans l’apparition du cancer. Il s’agit juste de comprendre d’un point de vue métabolique le fonctionnement d’une cellule saine par rapport à une cellule cancéreuse et d’y montrer le rôle majeur du sucre dans le processus de cancérisation.

 

Déjà Otto Warbug avait découvert l’incidence du sucre sur la cellule cancéreuse.

Depuis le prix nobel Otto Warbug (1931) on sait que le cancer se caractérise par un dysfonctionnement des mitochondries des cellules cancéreuses. Les mitochondries sont de mini-usines électriques à l’intérieur des cellules. Le glucose sert à fournir l’énergie (ATP) aux cellules, or dans une cellule cancéreuse, le glucose n’est plus transformé, il fermente. Le rendement énergétique de la cellule cancéreuse est alors très affaibli c’est pourquoi elle va compenser par une surconsommation de glucose pour grossir, se diviser et envahir les tissus.

C’est sur cette découverte que s’appuie l’examen d’imagerie médicale du  PET scan. Il est utilisé pour repérer les tumeurs et métastases par le biais de l’injection d’un traceur composé d’une solution sucrée légèrement radioactive. Les cellules cancéreuses ayant besoin de 20 fois plus de glucose qu’une cellule saine s’activent à l’arrivée du produit. A tel point que le scanner PET peut servir à voir le cancer dans l’organisme, uniquement en regardant les cellules qui consomment le plus de glucose.

 

Comment fonctionne une cellule saine ?

Pour respirer et produire de l’énergie, une cellule a besoin d’oxygène et de carburant, le sucre (glucose). L’oxygène est apporté par le sang via la respiration. Ces 2 éléments, oxygène et sucre sont brûlés au sein des mitochondries ( mini-usines électrique à l’intérieur des cellules) pour produire l’énergie cellulaire (ATP).
La production au sein des mini-usine libère du CO2 créant ainsi un milieu acide dans la cellule.
Ce milieu acide est très important car il garantit l’intégrité de la cellule en empêchant l’ADN de se diviser et donc une multiplication anarchique des cellules (cancer).

Les cellules peuvent fonctionner avec deux carburants différents : le glucose dont on vient de parler  mais aussi des acides gras dont nous reparlerons.

 

comment le sucre alimente le cancer massage amma assis entreprise amatonic
cellule saine

Comment fonctionne une cellule cancéreuse ?

Les cellules cancéreuses sont accros au glucose.

En cas de cancer, les mitochondries dysfonctionnent.  Le glucose est très mal consommé pour produire de l’énergie et fermente. La cellule cancéreuse n’a que cette fermentation pour produire de l’énergie. Or en raison de cette fermentation, la production d’énergie cellulaire chute, elle ne produit que peu d’énergie (ATP). Pour compenser ce faible rendement énergétique, la cellule cancéreuse alors recherche encore plus de sucre encore et encore. La cellule se met à  grossir (comme lorsqu’on mange trop sans produire d’énergie), à être de ce fait sous pression, ce qui favorise sa division, son envahissement des tissus, sa migration dans tout le corps.
Ce dysfonctionnement de la mitochondrie est directement lié à la division cellulaire (à ne pas confondre avec la différenciation cellulaire d’une cellule saine) qui produit sa prolifération.

 

comment le sucre alimente le cancer massage amma assis entreprise amatonic
cellule cancéreuse

Le glucose est comme nous l’avons dit le carburant des cellules cancéreuses.
Il présente 2 autres facteurs aggravants :

  • En se nourrissant de sucre, les cellules cancéreuse produisent de l’acide lactique qui fait chuter le pH (mesure de l’acidité) des tissus qui favorise encore plus la croissance de la tumeur. En effet l’acide lactique provoque une acidification des tissus. La intérieur de la cellule devient basique contrairement à une cellule saine et son extérieur acide.
  • Par ailleurs, plus nous consommons régulièrement du sucre en quantité, plus le taux de sucre sanguin monte et plus le pancréas fabrique de l’insuline. Or, l’insuline stimule la production d’une molécule appelée Insulin-like growth factor-1 (IGF), une puissante hormone responsable de la prolifération des cellules saines mais aussi cancéreuses.

 

Cancer : traitement métabolique une nouvelle piste prometteuse.

Affamer les cellules cancéreuses en les privant de sucre.

Le corps humain peut fonctionner sans glucide. L’énergie est alors produite en utilisant les graisses stockées ou celles amenées par l’alimentation. Le carburant qui en découle n’est plus du sucre mais des corps cétoniques. Les corps cétoniques  sont la seule substance qui peut être utilisée par notre cerveau et nos muscles. Une alimentation sans glucose convient donc à toutes les cellules sauf aux cellules cancéreuses qui affamées vont arrêter de se multiplier. En effet les acides gras n’engendre pas la fermentation si néfaste dont nous parlions ci-dessus.

C’est ce qui a amené des chercheurs à proposer un régime sans aucun glucide, appelé régime cétogène, pour aider les patients cancéreux.

 

Qu’est-ce qu’une diète cétogène ?comment le sucre alimente le cancer alimentation cétogène massage amma assis en entreprise amatonic

Dans une alimentation cétogène, les lipides deviennent la première source d’énergie à raison de  80% des apports énergétiques. Ensuite, les protéines apportent 15 à 20% et les glucides que 5 à 8%. Le corps fonctionne alors sur un mode de combustion des graisses plutôt que sur celui des sucres.

La réserve de glycogène (glucides stockés dans le foie) se vidant, le  cerveau s’affole un peu et demande du sucre, ce qui peut entraîner des maux de tête, des difficultés de concentration, des nausées, un peu de fatigue, des crampes, une haleine fétide, des problèmes divers. Dans le cas de ce type d’alimentation sans glucide il convient de

-Boire beaucoup car le corps se déshydrate.

-Surveiller ses minéraux : magnésium  et  le ratio sodium/potassium.

-Augmenter les matières grasses : en particulier l’huile de coco ou un bouillon d’os.

-Consommer le minimum de glucides : 20 grammes au maximum.

-ne pas prendre d’édulcorants synthétiques.

 

Comment limiter le sucre sans aller jusqu’à un diète cétogène ?

Sans aller jusqu’au régime cétogène (basé sur les protéines et les graisses), une alimentation pauvre en glucides est bénéfique aussi bien en prévention du cancer que pour améliorer son traitement. Choisir des aliments à index glycémique bas pour ne pas faire monter en flèche les niveaux de sucre sanguin.

Pour limiter le risque de nourrir une tumeur affamons-la de glucose, pour cela :

  • Abolir la nourriture transformée industrielle, les plats préparés, les farines raffinées (blanches), les féculents  pain de mie, baguette blanche, viennoiserie, pâtes blanches ainsi que les boissons sucrées et les jus.
  • Supprimer ou limiter les céréales
  • Consommer prioritairement des légumes pauvres en glucide: chou vert, asperge, aubergine, concombre, brocoli, céleri, laitue, poireau, haricot vert, salsifis, courgette, champignon, chou-fleur, raifort.
    bannir pommes de terre (bombe de sucre) et patates douces
  • Bannir grillades et fritures.
  • Privilégiez les bons gras : petits poissons gras, noix de toutes sortes, huile d’olive extra-vierge, huile de colza, avocats, œufs bios, huile de noix, noix. L’huile de coco est un incontournable de l’alimentation à faible quantité de sucre.
  • Pas de produits gras industriels : vinaigrettes, mayonnaises toutes faites, tous les biscuits apéritifs grillés et salés
  • Réduire son stress : changez de métier, de lieu d’habitation, d’activités si celles-ci ne vous permettent pas d’être raisonnablement détendu dans votre vie.
  • Limitez l’usage de produits toxiques dans votre intérieur : produits ménagers, vernis, colles, plastiques.
  • Un ou deux verres de vin rouge par jour si possible bio.

 

Le traitement métabolique proposé

Il repose sur une synergie de 2 nutriments : l’acide alpha lipoïque  (pour relancer l’activité de la mitochondrie)  et l’hydroxycitrate (HCA) dont le rôle est d’inhiber la croissance des tumeurs. Ces 2 nutriments doivent être pris ensemble.

Le Dr Schwartz cancérologue et chercheur à l’Ecole Polytechnique dans son livre « Cancer, un traitement simple et non toxique » souligne toutefois que ces deux substances ne suffisent pas en elles-mêmes et sont plus efficaces si elles sont prises en combinaison avec une radiothérapie et une chimiothérapie.

 

« Ce traitement n’a pas d’effet secondaire toxique lourd », explique le Dr Laurent Schwartz.

« Près de 2 ans ½ plus tard, sur les onze premiers patients, cinq sont encore en vie. C’est un exploit si l’on considère que tous avaient été renvoyés à leur domicile pour y mourir ! « 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le faire savoir en cliquant sur les étoiles jaunes ci-dessous, vous pouvez également le partager en cliquant sur les réseaux sociaux proposés. 

 

Comment le sucre alimente le cancer ?
Noter cette page 5 (100%) 5 votes

4 commentaires sur “Comment le sucre alimente le cancer ?

  1. C’est vraiment très intéressant est le régime cétogéne convient il a tout le monde .??? Trop de graisse également peut il amener à un cancer sans le sucre et que pensez de l’immunothérapie contre le cancer il paraît que cela soigne vraiment le cancer sans effet secondaire et sans chimiothérapie et radiothérapie certains chercheurs pensent que c’est le traitement Miracle de demain .

    1. Moi je pense que si on fait le régime cétogéne avec la chimiothérapie et la radiothérapie en même temps il aura automatiquement des effets secondaires sur le cancéreux plus au moins grave selon les personnes donc la découverte et pas tout à fait au point par rapport à l’immunothérapie qui n’à pas d effet secondaire et sans chimiothérapie et sans radiothérapie qn ‘en pensez vous. ???

    2. Pour ce qui est du régime cétogène, il convient qu’il soit encadré par un médecin qui connaisse ce type d’alimentation en rapport avec votre problématique. Une personne souffrant d’un cancer du colon ne pourra pas appliquer complètement ce type d’alimentation.
      Il s’agit ici de graisse saine végétale, d’oléagineux, ou issue de certains poissons qui n’encrassent pas le métabolisme.
      Avec l’alimentation cétogène votre corps brûle des graisses pour fonctionner et non plus du sucre, c’est un autre type de fonctionnement, votre corps sait faire les deux.
      Le mieux est de vous rapprocher du Dr Laurent SCHWARTZ, il sera à même de vous donner les coordonnées d’un confrère dans votre région.

  2. Le problème avec l’immunothérapie cela coûte trop cher pour la sécurité sociale et la sécurité sociale ne veux pas remboursé les trt
    Donc pas faisable pour l’instant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *