cannabis chanvre massage entreprise amatonic

Chanvre, ce cannabis légalisé.

Plantes aux multiples facettes, le chanvre revient en force sur la scène commerciale.cannabis chanvre massage entreprise amatonic

Psychotrope pour les uns, aliment incontournable pour les autres, il se place même sur le terrain écologique pour ses matériaux isolants de qualité.

Depuis quelques années, de nombreuses études mettent en avant son intérêt pour la médecine.

 

 

Cannabis, chanvre, c’est quoi la différence ?

 

Qu’il soit utilisé en tant que psychotrope, comme matériaux isolant ou bien encore à usage médical, il s’agit d’une même plante le Cannabis sativa L.

Autrefois, le chanvre ou cannabis était utilisé pour ses fibres, on en faisait des cordages (ficelles, cordes, toile de tentes), ses plants servaient à assainir les sols. Ses graines servaient d’aliment au bétail.

Dans les années 70, alors que le chanvre bat son plein chez les hippies, l’INRA crée des variétés légales à usage industriel et agroalimentaire avec un faible taux en substance psychotrope, le THC (tétrahydrocannabinol, en Europe, le pourcentage toléré est de 0,2 %) afin qu’aucun effet dérivatif soit possible.

 

Chanvre, ce cannabis légalisé à usage industriel et agroalimentaire

 

Cette modification du chanvre en teneur extrêmement faible en THC a permis une diffusion de cette plante à l’échelon industriel avec d’autres utilisations en toute légalité :  isolation thermique, paillis, huile alimentaire, graines (nous y reviendrons).

 

Le chanvre à usage psychotrope de type cannabis

 

Le chanvre est une plante psychotrope à la base (qui a été modifiée comme nous venons de le voir).

Le chanvre de type cannabis, avec un fort taux de THC,  est celui qui permet d’utiliser la résine de la plante (soit le cannabis) et la marijuana (fleurs et feuilles séchées).
Il est relaxant,  produit des changements d’humeur, des difficultés d’apprentissage, des rougeurs de la conjonctive…

Le cannabis et la marijuana étant des drogues illégales en France, on parle alors de chanvre récréatif.

Différence entre le cannabis industriel et récréatif avec Jamy de « C’est Pas Sorcier »

 

 

Le chanvre agroalimentaire, quels intérêts pour nous, consommateurs?

Ces graines.
Elles sont consommables sans crainte puisque la teneur en THC est dérisoire et ne comporte aucun risque.

 

Que contiennent ces graines de chanvre ?

Les graines de chanvre sont riches en protéines, en acides gras et en vitamines

Protéines

Les graines de chanvre sont un apport non négligeable en protéines de qualité. Pourquoi de qualité ?

Les graines de chanvre contiennent des protéines essentielles à notre corps.

Pourquoi essentielles ? parce que les protéines sont constituées d’Acides Aminés (AA) dont 8 essentielles que les graines de chanvre procurent alors que le corps ne sait pas les fabriquer.

Acides gras

graine de chanvre massage assis entreprise amatonic
Graines de chanvre

Les graines de chanvre sont un apport en acides gras bien équilibrés en omega 3 et 6

Les omega 6 ou 3 sont des gras bons pour la santé s’ils tendent vers un équilibre que les nutritionnistes ont estimé par un rapport oméga-6/omega-3 de 4 pour 1

Le chanvre a un rapport oméga-6/oméga-3 de 3 pour 1. Il a donc une proportion importante d’omega 3

 

A titre d’exemple l’huile d’olive si souvent encensée se place mal avec un rapport de 11 pour 1  soit 11 oméga 6 pour 1 omega 3 !

Nous avons tendance à trop consommer trop d’omega 6. Le ration est souvent entre 6/1 voire 30/1 !

 

Vitamines

Elles sont riches en vitamines E (anti oxydantes)

en minéraux : phosphore, potassium, sodium, magnésium, soufre, calcium, fer et zinc.

 

Comment consommer  les graines de chanvre ?
Elles peuvent être consommées crues, cuites, moulues ou grillées.

Elles sont digestes et riches en fibres.

 

Les graines de chanvre contiennent une huile intéressante pour la peau en cas d’eczéma, hydratation de la peau, démangeaison.

 

cannabis chanvre études médicales massage assis entreprise amatonic

 

Le chanvre à usage médical de type cannabis

 

Le cannabis fait l’objet de recherches poussées depuis des années, il semble prometteur pour certaines pathologies. Il contient plus de 500 principes actifs.

Dans le cas d’un usage médical, la plante d’origine est utilisée (et non celle édulcorée par l’INRA) avec des modes d’action selon les études : gouttes, tisanes etc.

 

Les substances issues du cannabis auraient des effets sur

 

– les affections neuro-dégénératives dont Parkinson avec une amélioration de la douleur et du sommeil (1), la sclérose en plaques (douleurs liées aux contractures musculaires)

Cette action du cannabis sur ces pathologies serait liée à son apport antioxydant et anti-inflammatoire.

– les douleurs chroniques (2)

– l’anxiété liée à une prise de parole en public et lors de phobies sociales (par action du cannabidiol (CBD) un composant du cannabis) (3) et de troubles paniques par crise imprévisible. (4)

– une action antidépressive.

– une atténuation des épilepsies (5)

– les douleurs chroniques  (6)

Il favoriserait la non prolifération cancéreuse par autophagie (la cellule recycle ses propres déchets) et frein à l’ angiogenèse (création de nouveaux vaisseaux sanguins pour alimenter la tumeur). (7)

C’est en outre un excellent anti-nauséeux, un anti-vomitif et un stimulant d’appétit (utile pour personnes âgées ou pour une récupération post opératoire).

Il peut être prescrit en cas de chimiothérapie contre les pertes d’appétit et soins palliatifs.

 

Cannabis médical en France, où en est-on ?

 

Il est vendu depuis 15 ans (2003) dans les pharmacies des Pays-Bas. Il est autorisé depuis 2014 en France (Sativex -médicament à base d’extraits de cannabis ), mais toujours pas en vente en pharmacie.

 

Pour en savoir plus sur le cannabis médical je vous invite à regarder ce pdf.

 

———————————————–

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à en faire profiter les autres en cliquant sur les étoiles jaunes ci-dessous, vous pouvez également le partager en cliquant sur les réseaux sociaux proposés. 

———————————————–

Les études :

(1) étude israélienne « Lotan, Cannabis (medical marijuana) treatment for motor and non-motor symptoms of Parkinson « )

(2)  indications reconnues par l’Académie Nationale de Science au USA rapport publié en 2017.

(3) étude brésilienne Bergamaschi, Cannabidiol reduces the anxiety induced by simulated public speaking.

(4) Soares, Campos, Evidencess for the anti-panic actions, actions of cannabidiol,    2017.

(5) Maa « The case for medical marijuana in epilepsy » 2014.

(6) édude US Review and Research Agenda, 2017 janv 12.

(7) Nabissi, Cannabidiol stimulates Aml-1a, octo 2015.

 

 

 

Chanvre, ce cannabis légalisé.
Noter cette page 5 (100%) 2 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *