Arthrose, comment en finir (partie 1/2)

L’arthrose n’est ni définitive, ni inéluctable. arthrose massage amma assis entreprise amatonic
Elle se caractérise par l’usure du cartilage articulaire avec la présence d’inflammation, c’est ce qui est communément admis. Or la véritable cause de l’arthrose est liée à un dysfonctionnement des cellules du cartilage.

Dans son état normal, le cartilage est constamment renouvelé grâce à des cellules spéciales  les chondrocytes. Elles « digèrent » constamment le vieux cartilage et fabriquent des  cellules neuves afin que notre cartilage soit toujours bien épais, bien élastique, bien irrigué, bien protecteur.
Or lorsqu’il y a un dysfonctionnement des condrocytes, non seulement le cartilage est détruit mais en plus il n’est pas reconstruit. (cf Arthrose, comment en finir partie 2/2.) C’est alors que l’inflammation se met en place. Plus l’inflammation est présente,  et plus les condrocytes dysfonctionnent  aggravant ainsi l’arthrose. Le cycle infernal est en place.

Le principe de traitement va reposer sur 2 axes : stopper l’inflammation  et apporter aux articulations les « briques » de cartilage que nos chondrocytes ont cessé de produire.

1- Stopper l’inflammation des articulations

Stopper l’inflammation  par  une alimentation antioxydante.

Manger des fruits et légumes quotidiennement est un incontournable, les antioxydants aideront  à diminuer l’inflammation causée par les radicaux libres.
L’utilisation d’épices est aussi un allié à ne pas négliger parmi lesquels : le curcuma, la cannelle, le gingembre.
Enfin il faudra veiller à augmenter son apports en oméga-3 (huile de noix, de colza, lin, maquereau, sardines) qui ont un rôle anti inflammatoire très important. Les oméga 6 que l’on trouve dans l’huile d’olive sont  inflammatoire.

Faire des cures d’une plante majeure : l’harpagophytum.

harpagophytum arthrose massage entreprise amatonic

L’harpagophytum est une plante majeure dans ce type de pathologie. Comme toujours lors de l’utilisation de plantes, il faut le bon dosage sinon elles ne sont pas actives comme tous médicaments d’ailleurs. Ll’harpagophytum doit avoir une teneur garantie de 5 % d’iridoïdes totaux, la substance active contre l’inflammation. C’est cette concentration qui permet de bénéficier des bienfaits de manière optimale.
D’autres plantes peuvent faire leur office, on notera l’onagre, la gaulthérie couchée, l’ ananas, l’avocat, l’ortie, la prêle, le piment de cayenne, la menthe poivrée, le cassis. Chacune de ces plantes, bien utilisée, soulage ou renforce vos articulations.

2-Reconstruire le cartilage

Reconstruire le cartilage : le 3 substances incontournables.

  • le sulfate de glucosamine.
    Il contribue à reconstruire le cartilage endommagé et à rendre ses qualités lubrifiantes au liquide synovial. Il se trouve naturellement dans la carapace de certains crustacés pêchés sur les plateaux océaniques.
    La biodisponibilité du sulfate de glucosamine dans l’intestin est de 90 %, ce qui signifie qu’il est très bien assimilé par l’organisme.
    Dose recommandée :  1500 mg par jour de sulfate de glucosamine. L’effet se fait sentir environ après 2 semaines.
    Pour les personnes souffrant des articulations la glucosamine est à prendre sur le long terme.
  • le sulfate de chondroïtine
    Le sulfate de chondroïtine va aider à la reconstituer la matrice du cartilage et apporter l’hydratation qui assure souplesse et flexibilité.
    Le sulfate de chondroïtine est un composant de la matrice du cartilage et il contribue à son hydratation pour un cartilage  souple et élastique .
    Le sulfate de chondroïtine aurait un effet supplémentaire par rapport à la glucosamine : sa présence réduirait l’activité d’une enzyme qui détruit le cartilage, l’enzyme hyaluronidase.
    le sulfate glucosamine et sulfate de chondroïtine sont complémentaires.
    Dose recommandée de sulfate de chondroïtine  1200 mg par jour. L’effet se fait sentir au bout de 4 à 8 semaines.
  • Le MSM (méthyl-sulfonyl-méthane)  renforce la production naturelle de sulfate de chondroïtine, de sulfate de glucosamine et d’acide hyaluronique, les substances qui donnent leur élasticité aux articulations.Selon le site lanutrition.fr, qui fait autorité en matière de substances naturelles pour soigner :« Grâce au soufre qu’il renferme, le MSM contribuerait à maintenir en bon état les tissus conjonctifs (tendons, derme profond, collagène, cartilage, etc.). Le soufre est crucial à l’action du glutathion, un neutralisateur de radicaux libres très puissant, nécessaire pour la formation et la restauration de la matrice cellulaire du cartilage. »Le MSM a montré une réduction de 82 % de la douleur chez les patients arthrosiques après 6 semaines. Il doit toutefois être pris quotidiennement sur une période prolongée pour exercer tous ses bienfaits. Les effets se font ressentir dès 3 semaines environ.
    Privilégier un produit obtenu par distillation et non par cristallisation. La cristallisation implique l’utilisation de solvants impurs, laissant potentiellement des sous-produits toxiques (ex : métaux lourds, ou hydrocarbures chlorés). Le MSM pur doit également être très sec avec une teneur en eau inférieure à 0,1 %. (titrage Karl Fischer méthode).

Pas de contre-indications
Comme le sulfate de glucosamine et le sulfate de chondroïtine, le MSM n’est pas toxique et ne présente pas d’incompatibilité avec les médicaments.

Indication produit : Je n’ai pas testé ce produit indiqué ici, en revanche il est intéressant car en prenant chaque jour 4 comprimés du produit Formule Articulations de Cell’Innov, vous avez  1500 mg de sulfate de glucosamine, 1200 mg de sulfate de chondroïtine, 500 mg de Méthyl-sulfonyl-méthane (MSM) et 500 mg d’extrait d’Harpagophytum titré à 5 % d’iridoïdes totaux soit un dosage efficace pour chacun des composants. Tester ce produit et vous me direz.

Voir aussi partie 2/2 de l’article.

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le faire savoir en cliquant sur les étoiles jaunes ci-dessous, vous pouvez également le partager en cliquant sur les réseaux sociaux proposés. 

Arthrose, comment en finir (partie 1/2)
Noter cette page 5 (100%) 6 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *